Et si on commençait par le début ? Bonjour, moi c'est Anissa ;-)

Bonjour, Enchantée ! Je m'appelle Anissa. J'ai 33 ans et j'habite à Paris. Je m'en rends qu'il est temps de faire les vraies présentations. Le désordre organisé dans lequel je partage est ma façon de gérer l'exposition et l'étendue des révélations au rythme qui me convient. J'ai tellement l'habitude de donner à chacun ce qu'il est apte à recevoir que je me sens exposée, quand j'imagine révéler toutes les couches de façon compréhensible par tous. Ce sera fait ici, si et quand cela sera appropriée. Et ce sera quand même bien sur dans l'ordre qui viendra. C'est à dire ce désordre organisé qui me caractérise et qui prend un peu plus son sens chaque jour. Mon intention est de partager ma vie, mes souvenirs et expériences d'enfance, adolescence et vie adulte, ceux que j'ai intégré et qui paraissent appropriées en terme de respect des éventuelles personnes impliquées. 

 

 

 

Ceci étant laissé à la libre interprétation de ma conscience. Je sens que c'est l'étape que j'avais à franchir avant de commencer à écrire pour de vrai. On pourrait dire que c'est un roman. Je pourrais dire que c'est un roman. Cela ne correspond pas à ce que je suis appelée à faire. Il est temps. De vivre au grand jour. Tous. Nous n'avons pas à nous cacher. Nous sommes là pour briller, chacun à notre manière. Chacun avec notre éclat et notre mélange de couleurs si particulier. C'est ce que fait la beauté de ce monde, ce nouveau monde que nous sommes tant à espérer et construisons tous ensemble chaque jour. 

Je parlerais de mes expériences de cette vie, des vies antérieures auxquelles je suis connectées, qui n'ont de sens que pour être guérie, intégrée et m'ont permis de mieux me comprendre et grandir en compassion et amour de Soi. Je le fais pour l'exemple pour montrer à quel point c'est important d'intégrer notre aspect multi-dimensionnel pour vivre pleinement et comprendre les expériences et le potentiel du présent. 

Je sais ça parait fou ces histoires de vies antérieures/parallèles. Je les avais écrit et je les ai enlevé. Et pour moi, c'est d'autant plus puissant. Parce que cette désignation de folie et de crucifixion figurative ou propre sur la place publique sont réellement des traumatismes d'âme qu'il m'a été demandée de guérir. Et que je fais en écrivant. Tout aujourd'hui. Pas aujourd'hui. Mais on se comprend. Je ne sais pas jusqu'où j'irais. Ca parait trop et en même temps j'ai besoin que ça sorte. Ca bout à l'intérieur. Un signal que je connais tellement bien. Je ne veux pas. Plus imploser. Je me le suis promis, il n'y a aucune raison qui justifie que j' annihile mon existence et refuse d'occuper ma juste place. Ce terme d' annihiler peut sembler fort. C'est ce que je ressens quand je m'empêche de m'exprimer pour "respecter" l'espace de quelqu'un d'autre. Ici, je fais une apparté, ce n'est pas possible de blesser un autre être vrai en étant sois-même. Ce qui est blessant c'est de sentir sa carapace se craqueler. Et je suis là pour ça, provoquer les fissures. Moi et beaucoup beaucoup d'autres ( on est venu en méga masse cette fois et il en vient chaque jour un peu plus grâce à l'effort collectif, merci ! merci ! ). Ramener la conscience et le potentiel de ce que nous sommes tous. Et pouvons choisir d'être à nouveau. 

Mon expression, mon essence est de briller. Je fais partie des âmes Shining Ones. Ceux qui le sont ce reconnaitront. D'autres noms proches sont Illumined Ones. Illuminated. Je ne me reconnais pas dans ces mots. Ce n'est pas si important, c'est juste une énergie. Et l'essentiel c'est de sentir qui nous sommes. Ma mission de vie que j'ai reçu en 2014 est de Vivre, Aimer et Partager. Partager. C'est ce pour quoi je respire. Quand on m'en empêche je meurs. C'est la réalité de ce que je ressens. Donc oui annihiler. Pour moi est l'expression juste ( et au passage, j'ai appris l'orthographe correct du mot, merci ).

J'ai une idée qui me vient. Quand j'ai voulu apprendre à gérer mes émotions, j'ai lu qu'il fallait arrêter de s'enthousiasmer et d'utiliser des mots dramatiques, pour retrouver un discours équilibré. Et arrêter les hauts et les bas émotionnels. Pour être clair, la recommandation et l'objectif souhaité était d'obtenir une courbe plate au lieu de la sinusoïde "montagnes russes" qui parfois me faisaient me demander si je n'étais pas bipolaire, et qui plus tard m'a conduit à m'auto-diagnostiquer borderline. Bullshit. J'ai beaucoup de mots anglais qui me viennent. Je dois avoir des connections canadiennes. J'ai pas encore mis ça à jour. Mais j'en suis sur. Mon âme est bilingue et bien plus, autant amoureuse de la France que de l'Amérique et des Anciennes Civilisations. Bref.


J'ai 33 ans, l'âge de la resurrection. Et je commence à écrire le 19 mars 2016. Quelques jours avant Pâques. Un moment très intense dans mon parcours de développement personnel et spirituel. Je partagerais sans doute plus. Au cours de l'écriture. 

Décousu tout ça ? Je fais quoi avec ça. Maintenant ? Je commence où. La signification de mon prénom ? Quand j'essaie d'organiser je perds le fil. Ca s'organise tout seul. Ceux qui disent décousus, c'est parce qu'il ne perçoive pas l'ordre supérieur. Au delà de la construction linéaire. Les connections ne sont pas linéaires. Nous entrons dans une nouvelle conscience de ce que nous sommes. Le rapport linéaire est fini. Comment écrire une histoire dans ces conditions ? On est pas là pour écrire une histoire. On est là pour partager l'histoire qu'on vit. Et je préfère le mot anglais his-story, son histoire à lui. je suis là pour écrire Her-story. Donc ce n'est pas une histoire, j'écris ma herstoire. Voilà c'est tout. Si vous préférez et moi je préfère, on va parler de Herstory et même souvent story. Ca sonne mieux. Donc voici ma her-story. A travers mes yeux et ceux de la conscience qu'il m'est donné d'accéder. Je ne prétends pas avoir tout découvert. Heureusement ! Thanks God. Je serais bored rien qu'à y penser. Ennuyée, mais ça sonne pas pareil. L'avantage c'est qu'en me lisant, on  pick up des mots d'anglais. Allez celui là vous l'avez, faites pas genre ! ;-) 
Oui et je mets des émoticons aussi. Parce que ça ma plait.

 

Enough for today? I guess. What else? 

 


(Higher Self coming through)

I am gonna talk to you now.

What do you want to tell me? Are we really gonna do this? I am gonna write my life in French. Like all my life? Like my galactic connection? Is that what you want me to focus on? Is that true? Yes, it is.

Is it real? Yes, it is.

Wow, this is strong. I don't know. If I am making this up or really doing it.

What do you think? I feel you are doing it. For real. I feel too. Do I have time for this?

Do you have a choice? I don't feel I do. I feel I need to do it. To share what true love is. To share true love. I would do anything for Love and I would do this. I can see all of us as the Mousquetairs. Love for All and All for Love. I would do whatever to bring it here. So let's do this. And thank You for asking me too. How is it gonna work? I am going into control mode. Don't answer. I am all good. I trust. You and I and All. I've been well trained and I have all the proof I need. I know it's all good. Thank YOU!! 888888888888


Bon, nouveau chapitre qui commence, ou plutôt continue. Vu que l'ordre n'est pas celui qu'on croit.

 

See you. Here or there.

Lots of Love,

 

Anissa & Co